QUI & QUOI?

BAZAR KAZNK2015AR,
LE  BLOG  DE
NILA  KAZAR

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’édition sans jamais oser le demander.

Qui est la blogueuse ?

La plupart des auteurs-blogueurs qui se consacrent à l’édition et l’auto-édition papier ou numérique ont commencé leur carrière d’auteur sur Internet, avant d’être éventuellement repérés par des éditeurs traditionnels.

Mon parcours est inverse : je viens au numérique après avoir publié de nombreux livres-papier et travaillé avec toutes sortes déditeurs traditionnels. Auteur et traductrice avant tout, je co- ou ré-écris des livres signés par d’autres, et j’enseigne la création littéraire et la rédaction éditoriale à la fac.

Pour aller plus loin, je ne vois pas d’autre solution que de lire un de mes livres ­! C’est par ici.

De quoi parle Bazar Kazar – Y a-t-il une vie après l’édition ?

Ce blog n’a d’autre prétention que d’être 1. utile, et 2. divertissant. Les articles sont thématiques et factuels. Chacun peut être lu à part et inclut de nombreux liens.

Ici il est question de l’Ancien monde éditorial, que je connais à fond. Ce monde continue d’exister, c’est pourquoi il est important de le comprendre. Mais il tente trop souvent de ralentir une évolution inévitable, au lieu de s’y adapter en faisant preuve d’audace et d’imagination.

Ici il est question du Nouveau monde éditorial qui émerge sur la Toile : le livre numérique, la publication et la diffusion en ligne. Je partage avec vous les péripéties de cette mue qui ne sera sûrement pas facile. Mais quand un canal est bouché, on n’a d’autre choix que d’en explorer un nouveau.

Toutes les données que je cite sont véridiques. Si j’affirme que j’ai vendu tant d’exemplaires d’un livre, c’est tant. Si je mentionne une étude, je ne la déforme pas en fonction de mes convictions. D’ailleurs je vous renvoie à la source de l’information.

Mes anecdotes sont garanties 100% authentiques. Elles ont reçu la certification internationale AP (Anti-Pinocchio). À mon sens, mieux vaut jouer cartes sur table quand on partage une expérience avec les lecteurs. Sinon, autant continuer à écrire de la fiction !

Bazar Kazar examine avec autant de sérieux que d’humour la question qui vous taraude : « Y a-t-il une vie après l’édition ? »

Qui est vraiment Nila Kazar ?

Alors là, si je savais… ! Je peux seulement vous dire que ma lignée remonte au VIIIe siècle, non loin de l’embouchure de la Volga ; et que Nila signifie « bleu » en hindi.

Vous avez deviné : ce n’est pas mon vrai nom.

Pourquoi prendre un pseudonyme quand on se prétend honnête ?

Voici mes motivations :

Pour me réinventer. D’autres l’ont fait, tel le légendaire Romain Gary qui, sous le nom d’Émile Ajar, a raflé pour la deuxième fois de sa vie le prix Goncourt, ce que le règlement interdit. Moi aussi, je désire conquérir un nouveau lectorat. Le pseudonyme m’y aidera. 

Pour m’amuser. J’ai découvert que j’étais réellement devenue Nila le jour où, à la réception d’un hôtel, j’ai répondu sans hésitation à ce nom. Je ne m’y attendais pas, mais c’est très marrant d’être plusieurs personnes à la fois.

Pour conquérir un nouveau lectorat. J’ai remarqué que j’étais beaucoup plus efficace pour défendre le travail de mes camarades que le mien. Par conséquent, je devrais mieux défendre cette Nila Kazar qui n’est pas moi tout en l’étant… Vous me suivez ?

Bienvenue au Bazar Kazar, le blog qui met en perspective trente ans d’évolution de l’édition et accompagne la mue numérique d’un écrivain traditionnel. Vous y trouverez en vrac toutes sortes de trucs sur l’édition, l’auto-édition, la publication numérique, la commercialisation des livres. Entrez et lisez ! « Plaisir des yeux c’est gratuit », comme on dit dans tous les bazars du monde.